MYRMECOLOGIE c'est pas une maladie.... quoi que!! mais c'est FOURMIDABLE

Publié le par olivier


Il n'y a pas d'âge pour réaliser ses rêves d'enfant!!


il y a fort, fort, longtemps dans une région, fort, fort lointaine... oui les contes commences toujours comme ça...fort fort lointaine disais je, de celle où je résidais... (à 6/7 ans 700km en voiture c'est le bout du monde) que commence cette aventure.
Pour un petit parisien la chaîne du Mont Blanc est sûrement la chose la plus impressionnante qui puisse exister. Les vacances en hautes Savoie (Servoz) allait être un bonheur. Comment pouvait on gravir ces géants ?

Donc après quelques jours d'acclimatation et de promenades diverses, je me rappel d'une belle journée durant laquelle nous faisions notre randonnée journalière, où me promenant avec mes grands parents, je restais tétanisé devant une fourmilière où des centaines de fourmis volantes prenaient leurs envols.
C'est bien plus tard que j'appris que les fourmis volantes n'existaient pas en temps qu'espèce mais que ce n'était qu'un essaimage [Aussi nommé vol nuptial, c'est le vol d'accouplement des reines et mâles ailés.] je restais là a regarder cette petite ville en ébullition où chacun jouait manifestement un rôle malgré le chaos apparent.
Fort de ces observations, je décidais de capturer ces insectes et de les « élever ».

1er problème comment les garder dans une endroit où elles seraient visibles mais ne pourrait pas s'échapper. Le pot de confiture me parue une très bonne idée et je m'empressait tous les matins de tartiner allégrement les tranches de pain que mon grand père m'avait fait griller pour le petit déjeuné, ce qui avait pour but de conforter ma grand mère sur les bienfait de l'air de montagne qui « creuse l' estomac » et après 1 bonne semaine, je récupérais celui-ci en promettant a mamie de ne pas le casser et d'être prudent avec le pot de verre.

2eme problème comment les nourrires et quoi leur donner ?
j'avais observé durant mes séances journalière de scientifique avertis qu'elles ramenais au nid des insectes diverses et variés.
Je partais donc chasser les mouches et sauterelles plutôt abondantes dans le coin.
Ce fut un des mois de vacance le plus sympa, entre randonnées et observation le soir de mes prisonnières les journées étaient remplis. Et c'est avec une grande tristesse que fin AOUT je relâchais mes fourmis prés de la zone de capture.

Depuis le temps a passé, les filles sont devenus des attractions plus intéressantes que les fourmis durant les vacances, mais je ne manquais pas de continuer d'observer des nids quand l'occasion s'y prêtait. Le cycle de la vie a commencé --> études (temps tôt, l'un qui poursuivait l'autre) --> travail (à mi temps en temps qu'étudiant puis a plein temps après avoir semé mes études et qu'elle finissent par ne plus me rattraper) --> femmes (alors oui avec un S par ce qu'il y a eu disons des erreurs de casting mais j'ais trouvé la bonne après la 30 ene!!! pas de femme, d'années!! comme quoi faut pas désespérer..) --> enfants (4 filles superbes, j'ais pas le mode d'emplois pour un gars !!) et quelques passions qui ne m'ont jamais quitté :
- modélisme, c'est peut être pour ça que j'aime les fourmis, on est a des échelles très petites.
- Les jeux vidéos (c'est les reste de 15 ans en grande distribution a travailler en micro informatique)
- l'heroic fantasy (le monde de tolkien, AD&D...) garçon donc dragons CQFD
- un sport méconnu et décrié le paintball sportif (millenium et cdf) mais qui permet de se transcendé avec son équipe.

et depuis quelques semaines grâce à la trilogie des romans de bernard WERBER lu durant les vacances (Les fourmis, Le jour des fourmis et La révolution des fourmis) et notre ami l'Internet, j'ais franchis le pas et j'ais décidé de réaliser ce que je n'avais pas peu continué étant enfant... la mirmiko, non la myrmico non la myrmécologie [La myrmécologie est une science liée à l'entomologie spécialisée dans l'étude des fourmis ] enfin disons plus modestement pour moi l'élevage et l'étude des fourmis et plus particulièrement d'une gyne (reine fourmis fécondé) et de la fondation de sa colonie.
Ce blog va vous permettre de suivre j'espère pour longtemps le développement et les mœurs de mes nouvelles locataires.
Le nom scientifique de cette espèce est Lasius emarginatus :

Longévité de la reine 20 ans et +
Longévité des ouvrières jusqu'à 3 ans.
Taille de la reine: 9 mm
Taille des ouvrières : 4 à 5,5 mm.
Espèce monogyne (une seule reine par colonie).
Présentation
Difficulté d'élevage : très facile

Particularité morphologique : absence d'aiguillon mais utilise l'acide (inoffensif pour les êtres humains). Ressemble par sa coloration à des fourmis des bois miniatures.

Population : de 10 000 à 30 000 ouvrières pour une colonie adulte

Comportement : cette Lasius compte parmi les plus jolies de son genre. On la trouve toujours à proximité d'arbres dans lesquels elle aime élever des pucerons. Nichant indiféremment dans le bois ou la terre, il lui arrive parfois d'élever de petits domes de paille. Très active même si la colonie ne comporte que quelques ouvrières, elle chasse très bien grâce à son acide plus puissant que les autres Lasius.
On peut voir en forêts de longues files d'ouvrières montant et descendant des arbres.

Alimentation
Espèce peu difficile et omnivore appréciant toute sorte de nourriture. Granulés pour fourmis, nourritures liquides sucrés, insectes (moustiques, mouches, sauterelles etc...) seront rapidement consommés. C'est une espèce qui chasse très bien. Dans le cas de jeunes colonies, il est conseillé de tuer les insectes et de les passer 48H au congélateur afin d'éviter tout risque de contamination par les acariens. Cette espèce pratique également l'élevage de pucerons. Les colonies populeuses entrainant une acidité importante dans le nid évite généralement la prolifération de parasites dans le nid.

Température

Période de croissance :Apprécie des températures de l'ordre de 22 à 27°C le jour de janvier à octobre

Minimum à ne pas dépasser : 18°C

Maximum : 28°C

Période de diapause :Température de 12 à 15 °C pendant 6 semaines. Température ambiante (20°C) possible sans nocivité.


Habitat un nid de chez
www.fourmis.fr

Et je teins a remercier tout particulièrement Domi qui est un interlocuteur a l'écoute de nos questions et très prévenant avec nous sur ce site.
ainsi que les internautes et passionnés des sites suivants, sans qui ce blog ne pourrais exister:

acideformik

myrmecofourmis

belgant site belge

akolab forum cité par le site fourmis.fr

. Et sans qui je ne me serais sûrement pas lancé dans ce projet.

Je vais autant que faire ce peut agrémenter ce blog de photos et vidéos diverses (toutes ces sources seront ou perso ou extrait du net mais aurons toujours sont auteurs cité si celui-ci apparaît lors de mes recherches et avec sont accord --> elles sont leur propriétés, merci de respecter leur travail et de les contacter pour une éventuel utilisation)
Ainsi commence l'aventure.... la suite sur mon blog

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article