2 EME COLONIE Messor barbarus présentation de ces demoiselles et de leur nid

Publié le par olivier

Taille : Reine : 16 à 18 mm.
Ouvrières : 3,5 à 15 mm - présence de minors, médias et majors
Particularité morphologique : présence d'aiguillon atrophié et non fonctionnel. Les ouvrières présentent une différence de taille importante entre elles. Les majors et la reine possèdent une tête rougeâtre tandis que les médias et minors sont entièrement noires.
Population : de 50 000 à 80 000 ouvrières pour une colonie adulte, monogyne (une seule reine par colonie)
Comportement : Cette fourmi granivore que l'on rencontre sur le pourtour méditerranéen est relativement calme. Le développement, assez long la première année, s'accélère fortement les années suivantes avec l'apparition des majors à tête rouge. Le rôle principal de ces majors est le broyage des graines en tout genre ramenées au nid. Les morceaux ainsi obtenus seront mastiqués par des ouvrières plus petites. Peu à peu, sous l'effet des enzymes contenues dans la salive des fourmis, l'amidon des graines se transforme en sucre. La pâte ainsi obtenue est appelée "pain de fourmi". Ce pain est ensuite consommé par les ouvrières et distribué à la reine et aux larves.





















Les ouvrières récolteuses chargées de trouver les graines forment de longues files qui dépassent parfois plusieurs dizaines de mètres. Les vas et viens sont incessants, les ouvrières chargées de leur graine et rentrant au nid croisant celles qui en repartent. Une fois arrivées au sein de la colonie, les graines sont stockées dans des chambres sèches pour éviter qu'elles ne germent. Elles seront transformées en "pain de fourmi" par la suite.Les ouvrières comportent trois castres (dont la taille varie de façon aléatoire) minor, media et major. Les major, sont aussi improprement appelés "soldats" car, par le biais de leur puissantes mandibules, il peuvent avoir un effet dissuasif ou meurtrier sur tout ennemi éventuel, mais leur rôle consiste aussi, et peut-être avant tout, à casser les coques des graines dont les Messor se nourrissent
Le travail de récolte, stockage et transformation des graines en "pain" est un spectacle étonnant à voir.
Apprécie des températures de l'ordre de 27 à 29°C. Important surtout la première année d'élevage pour assurer une population plus importante apportant l'assurance de naissances supérieures au taux de mortalité.
Minimum à ne pas dépasser : 19°C
Maximum : 30°C


















la colonie est aujourd'hui contituée d'une 30ene d'ouvrières
Nid acheté sur le site
fourmis.fr

Publié dans Messor barbarus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article