Formica sanguinea début de fondation

Publié le par olivier

A force de faire des dons et des ventes, ça m'a permis e faire un peux de place pour acceuillir mes nouvelles arrivantes. Cela fait des semaines que je cherche à réaliser un démarrage de fondation indépandente...et c'est le cas avec ces Formica
Tout d'abord et comme à chaque nouvelle colonie une petite présentation
 

Formica sanguinea

 

 

Biologie de Formica sanguinea

Formicinae polygyne

Taille de la reine : 9-11mm

Taille des ouvrières : 7-9mm

Répartition géographique : Europe (tempérée)

Période d'essaimage : juin à août

 

Conditions d'élevage

 

Humidité du nid conseillée : faible à moyenne (moins de 30% de la surface du nid)

 

Régime alimentaire conseillé : Eau sucrée (au sucre, miel, sirop...), lait, petits insectes, fleurs pour le nectar,  Les Formica sanguinea adorent les insectes. Ne pas hésiter à en donner très régulièrement, surtout lorsque le couvain atteint le stade larvaire.

Température élevage conseillée 23-28°C : température moyenne utilisée de 25°C
il faudra attendre environ  1
mois de l'œuf à l'imago Le développement est assez rapide
 

 

1)Résumé

Formica sanguinea est une très belle fourmis de taille moyenne et présente dans toute la France sauf les régions méditerranéennes. D'après francis bernard, elle ne semble pas aller à une altitude de plus de 1800m.

Elles essaiment généralement de juin à août, facilement récupérable à proximité d'un nid de cette espèce. Espèce polygyne, les colonies peuvent comporter plusieurs milliers d'individus.C'est une espèce assez facile à élever une fois la fondation réussie, elle est débordante d'énergie, très prolifique et très active.

 

Besoin de l'espèce pour l'élevage en captivité

Fondation

Formica sanguinea est dite à fondation dépendante, c'est à dire que le reine ne peut s'occuper de la première génération d'ouvrières toute seule. Dans la nature les gynes retournent généralement au nid mère, mais pour démarrer une nouvelle colonie elles devront en parasiter une de Serviformica (généralement Formica fusca). Il faut donc, lorsque l'on désire démarrer une colonie de cette espèce, disposer de couvain (cocons) de Serviformica, une trentaine de cocons suffiront.
Dès la capture de la gyne, mettre le couvain avec elle dans un tube. Il est préférable de nourrir la reine le temps que les cocons arrivent à terme, ce qui avec les Serviformica est très rapide.

 

Que faire ensuite ?

Dés l'ouverture des cocons "esclaves", connectez le tube à une aire de chasse qui sera pourvue d'un dispositif anti-évasions. Le talc sera très efficace avec cette espèce assez lourde, ne pas hésiter à renouveler régulièrement la barrière. Il convient alors de nourrir les ouvrières avec un liquide protéiné, comme du lait sucré ou du miella artificiel. Dès l'apparition de la ponte, commencez à nourrir la colonie avec des insectes, d'abord en petite quantité, puis de façon régulière dès l'apparition des larves. Comme chez beaucoup d'autres Formica, ce stade est très rapide, un apport très régulier en nourriture riche en protéines est alors très important. La température d'élevage doit être d'au moins 23° et au plus 28°.Dès que la population générale de la colonie atteint la cinquantaine d'ouvrières, il convient de leur proposer un habitat plus grand qu'un tube à essais, à savoir un nid.

Le nid

Un nid en béton cellulaire d'une surface habitable de 10cm sur 10cm fera parfaitement l'affaire durant les deux première années, cette espèce s'attaque rarement à ce matériaux, il n'est donc pas strictement nécessaire de le blinder. La hauteur des chambres sera idéalement de 5 à 6 mm et la surface humide d'environs 30%, une zone bien sèche pour les cocons est nécessaire.
Afin de profiter au maximum des activité de fourragement de cette espèce, une aire de chasse proposant une grande surface est à privilégier, afin d'en réduire l'encombrement, la solution de la 3D est à envisager. Cependant si la configuration du nid le permet, préférez une aire de chasse de taille réduite au début.

Hivernage

Cette espèce doit obligatoirement passer par une période de froid pour respecter son horloge interne. Généralement la ponte s'arrête dès la fin de l'été. Une fois les derniers cocons éclos et les larves entrées en diapause (généralement fin septembre) continuez à nourrir la colonie avec des liquides protéinés riches en sucre jusqu'à début novembre. Placez alors la colonie dans un local où la température vas osciller entre 6°C et 15°C et ce jusqu'à fin février début mars.

Précisions concernant le comportement

Dans la nature, lorsque le nombre d'esclave ne suffit à satisfaire le couvain, les ouvrières isolées explorent les alentours à la recherche d'un nid de Serviformica. Lorsqu'elles en débusquent un, les ouvrières se rassemblent en une demi dizaine de groupes d'une centaine d'individus. Vers midi, chaque groupe part vers le nid adverse en évitant méticuleusement leurs pistes odorantes et de se faire repérer par une ouvrière qui donnerait l'alerte. Une fois arrivé, une partie entre dans le nid et part vers les chambres à couvain. Les Serviformica réagissent en défendant le nid, d'autre prennent la fuite avec le couvain. C'est la que l'autre partie des sanguinea intervient en interceptant les cocons et larves en surface. En captivité, une fois la fondation réussit, il n'est pas strictement obligatoire d'approvisionner la colonie en couvain Serviformica, cependant, lorsque l'on avance dans l'été, et que les ouvrières "esclaves" commencent à se faire rare, il n'est pas négatif d'aller de temps à autre prélever un tout petit peu de couvain dans des colonies de Serviformica fusca et de l'offrir à la colonie.

Remerciements a : à Kyomen, Capitatus, Papayou, Chris, Borgir, Myrmé et étii pour avoir participé à la réalisation de cette fiche.




La colonie est composé d'une gyne et de 12 ouvrières, elles sont pour le moment en tube pendant que je suis en train de confectionner leur nouveau nid en BC.

A suivre ....

Publié dans Formica sanginea

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article